Restez vigilant et vérifiez que le massage est possible pour vous !

Le massage en fasciathérapie est comme nous l’avons décrit dans les autres pages, une source de bienfaits et de soulagement des douleurs ou blessures sportives.

Mais sachez que certaines situations ne permettent absolument pas, ou avec d’immenses précautions, la pratique de la massothérapie ou des étirements FST.

Contre-indications absolues

Aucun massage ne doit être prodigué dans les cas suivants. Exception faite si votre médecin vous délivre une recommandation écrite.

– Maladies virales et infectieuses avec différents symptômes

– Maladies fongiques graves

– Infestations parasitaires

– Cancer des ganglions lymphatiques

– Etats fébriles dus à une addiction (alcool, stupéfiants)

– Chimiothérapie

– Maladies vasculaires graves

– Situations inflammatoires importantes (exemple phlébite)

Contre-indications partielles

Pour ces situations le massothérapeute évitera de masser les régions de votre corps liées à la condition particulière ponctuelle.
Entre autres :

– Lésions cutanées bénignes inflammatoires, virales ou fongiques
– Brûlures et blessures en guérison
– Infection de la peau (exemple furoncles)
– Phlébite traitée et stable
– Fracture
– Zone de cancer en traitement radiothérapie
– Zone de chirurgie récente
– Excroissance
– Situation douteuse

Notez que pour toute allergie ou suspicion de problèmes allergiques, dites-le nous afin que nous soyons sûrs et que nous adaptions les produits dont nous nous servons.

Pour être tout à fait complet, sachez que grosso modo ces contre-indications correspondent au massage suédois, mais que parfois, pour les manipulations en FST ou Graston, votre fasciathérapeute pourra estimer la faisabilité ou pas de la séance.